top of page
Rechercher

Marier les époques pour nourrir la créativité

Edouard HOSTEIN (1804-1889) - Tivoli : vue des ruines du palais de Mécène et des cascatelles - Huile sur toile - 25 x 39 cm



Quel critère pour exposer une œuvre plutôt qu’une autre ? C’est une question que tout galeriste doit se poser avant de se lancer. Après avoir réfléchi ensemble à ce qui nous lie, ce qui nous plait, nous avons décidé d’une ligne, d’une direction. Celle d’aborder les grands thèmes persistants dans l’histoire de l’art, à travers l’œil d’artistes contemporains.



"L'art ne reproduit pas ce qui est visible mais rend visible". Confession d'un créateur, Paul Klee (1920).


Pour nous, la création contemporaine ne peut pas sortir de nulle part, et se fonde évidemment sur des siècles d'expérience, que ce soit en peinture, en céramique ou en sculpture. Le travail de réinterprétation que le passé suggère n'enferme pas l'artiste mais au contraire lui sert de tremplin.


Pour nous, il n’est pas aussi intéressant de s’épuiser pour faire la différence que d’accueillir un angle nouveau sur un même sujet. Ainsi, les œuvres donnent à voir autre chose du même thème, simplement en le rendant plus visible, plus proche de notre époque, nos goûts, nos habitudes. Le geste unique de l'artiste suffit à offrir un regard nouveau sur un objet, un lieu, un motif hérité.


Grâce à l'utilisation d'une nouvelle texture par exemple, l’artiste compose avec l'Ancien et crée une œuvre qui surprend. L'esthétique que chérit la galerie Arborescence se situe donc à la croisée des époques, une spécificité qu'elle a choisie d’inscrire dans son ADN.

27 vues0 commentaire

Comments


bottom of page